Vendredi 22 Septembre 2017

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

carte

Lettre d'information

Aménagement du secteur « Ouest » de la Zac des Batignolles

Aménagement du secteur « Ouest » de la Zac des Batignolles
Aménagement du secteur «Ouest » de la Zac des Batignolles

Les projets sont encore à l’étude dans les cabinets d’architectes. Peu à peu, les lignes des futurs bâtiments se dessinent.

En début d’été les réunions de concertation ont repris en présence des architectes, des opérateurs de la Ville de Paris, de Paris Batignolles Aménagement et du Groupe citoyen dont fait partie déCLIC 17/18. Des esquisses des projets ont été présentés par les architectes. Cette nouvelle tranche de travaux se situe entre la voie ferrée et le parc. L’aménagement se fera en deux tranches, la première partant de la rue Cardinet et allant jusqu’à la fin de la dalle SNCF. Les habitants ont, en effet, pu constater la construction d’une dalle de 10 m au-dessus des voies. Sous cette dalle se trouveront les ateliers de la SNCF. Cette dalle par sa hauteur va créer un dénivelé important. Des jeux de terrasses descendront jusqu’au niveau du parc. François Grether, architecte urbaniste de la Zac, rappelle ainsi aux équipes : « vous êtes les acteurs d’un morceau de ville sur un relief artificiel » Une nouvelle voie, provisoirement appelée Nord-Sud, reliera la rue Cardinet au boulevard Berthier ainsi que la rue de Saussure par un nouveau pont et une passerelle piétons. Cette première parcelle a été divisée en 5 lots attribués à 11 équipes d’architectes. Des immeubles de bureaux, es logements étudiants, des commerces et centres commerciaux le long de la voie ferrée, des logements le long du parc, une crèche de 66 berceaux, un gymnase, une école et deux entrée de métro pour la ligne 14, devraient voir le jour fin 2015. La particularité de l’aménagement de ce quartier ouest a été de désigner des équipes d’architectes non soumis à un concours mais acceptant de travailler en ateliers. Ces séances de travail collectif les obligent à modifier leurs projets, à tenir compte de celui des lots voisins, et des demandes de la ville. Ces ateliers sont donc parfois houleux, chacun tentant de défendre son point de vue. Car si la variété des signatures prime, les concepteurs doivent veiller à l’intégration des ouvrages dans l’ensemble du projet et harmoniser leurs projets pour assurer ainsi la cohérence de l’ensemble. Par ailleurs tous les bâtiments longeant la voie ferrée ont des contraintes et des exigences particulières : pas de balcon, pas d’ouverture sauf en oscillant battant, par exemple. Par ailleurs, ils vont être obligés d’installer des « boites à ressort » qui permettent de réduire les nuisances sonores des trains. L’atelier du 30 octobre 2012 avait pour thème : les soubassements et rez-de chaussée. Comment faire le lien entre les lots, mais aussi entre l’espace public et l’espace privé, et comment faire la transition entre le parc et l’espace bâti ? Lors de cette réunion, il a aussi beaucoup été question des nombreux commerces, du centre commercial et des restaurants et cafés qui vont animer le quartier. Si aucune charte de qualité n’a été pensée pour la Zac, le concessionnaire unique des commerces du quartier ouest a voulu être rassurant en précisant que les futurs locataires devront répondre à un cahier des charges et à un règlement qu’ils sont en train d’élaborer. D’ici lenouvel atelier prévu le 15 novembre, les architectes devront revoir leur copie pour répondre aux demandes de la ville et des urbanistes : plus de simplicité, pas d’effets de style pour partager une seule ambiance.

 

On peut suivre l'aménagement de la ZAC  en consultant le lien suivant     http://www.clichy-batignolles.fr

Date de publication : 
decembre 2017