Dimanche 19 Novembre 2017

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

carte

Lettre d'information

Foire aux Livres rue Davy. 10 septembre 2016

Chers amis,

Cette année, ce merci revêt un caractère un peu particulier car vous savez tous qu'il a failli ne pas être.

Il est des petites rues, qui de leur petite voix, peuvent encore faire entendre un petit non.

Un non imperceptible, murmuré à l'oreille des grands.

Un non simple et obstiné. Mais jusqu'à quand?

I wouls préfer not to répondait Bartleby...

J'avais espéré que les parapluies de l'an dernier nous serviraient d'ombrelles en 2016. Ce fut le cas et nous en fûmes tous ravis .

La pluie chagrine est définivement oubliée.

Samedi, le soleil fut notre compagnon de rue, fidèle et généreux, comme vous tous, depuis tant d'années. Et je sais que vous lui pardonnerez avec moi sa bouderie de 2015.

"Dis donc camarade soleil, qu'est-ce qui t'a pris l'an dernier?"

Une fois encore, chacun avec ses moyens, sa sensibilité, son savoir faire et son savoir dire, vous avez soutenu cette vieille rue qui somnole, mais qui malgré les apparences a encore toute sa tête.

Vous avez montré que la rue Davy, comme d'autres rues oubliées de Paris, n'est pas qu'un nom sur un plan, un trait rectiligne que l'on biffe entre deux peurs dans un dossier de préfecture.

Sous l'oeil complice et amusé du camarade soleil, dès potron-minet, vous prîtes la rue Davy, parée pour l'occasion, dans vos bras délicats pour entamer joyeusement une valse lente qui, comme à l'accoutumée légèrement la chamboule, la rend toujours pompette comme un muscat d'antan...Valse ternaire ou binaire, à la noire ou à la blanche pointée, peu importe, ce fut une valse heureuse, une valse à contretemps, à contretemps du temps du chacun chez soi, à contretemps du temps du chacun pour soi.

Bien sûr, cette année encore, cette valse populaire prit quelques libertés, s'enflamma pour un slam avec son vague à l'âme, osa une escapade sur un doux air de flûte, délaissa brusquement son tempo à trois temps pour une samba folle, frénétique tandis que des rêveurs perchés sur une estrade lancaient au ciel serein et aux fenêtres ouvertes les vers désespérés d'un poète maudit.

Baudelaire...

"Ne méprisez la sensibilité de personne, la sensibilité de chacun, c'est son génie"

Il y eut ce samedi, rue Davy, grâce à vous tous, mille sensibilités, mille génies (moins de cent selon la préfecture...) flânant et déambulant du matin au soir parmi les jonchées de livres.

Merci à tous infiniment! Et encore merci à toi camarade soleil!

Amitiés à chacun.

Bruno Godard.    Initiateur de la Foire aux  Livres

 

Et CLIC 17/18 était bien là!