Dimanche 24 Septembre 2017

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

carte

Lettre d'information

Le lycée Jules Ferry fête ses 100 ans

Horloge du lycée Jules Ferry
Horloge du lycée Jules Ferry

Un peu d’histoire pour raconter la naissance de cette noble et réputée institution de la place Clichy

Place de Clichy, le 15 mars 1912, commence la construction d’un lycée de jeunes filles à la place d’un ancien couvent. Ce sera le lycée Jules Ferry. Conçu par l’architecte Pierre Paquet, le bâtiment sera moderne à structure en béton armé, aux matériaux classiques - les briques colorées - ou nouveaux – le béton.

Le temps est à l’hygiènisme, ainsi les salles seront-elles vastes, amplement ouvertes sur la cour, les couloirs sur la rue, en de larges baies vitrées. La transparence des lieux laisse entrer l’air et la lumière. Le grand jour de l’inauguration, 26 octobre 1913, réunit Louis Barthou, Président du Conseil, Louis Liard, vice-recteur de l’Académie de Paris et Madame Jules Ferry. Inauguration d’un monument encore incomplet puisque ce n’est qu’en 1917 que l’aile de la rue de Douai est construite ; en 1932 – 1934 les derniers bâtiments du couvent sont détruits ; en même temps on ajoute la coupole de béton et verre du réfectoire dans la cour et le gymnase/verrière du 5ème étage.

Les fresques de fleurs et de plantes des salles et des couloirs, les mosaïques des sols et des murs, les vitraux, le mobilier, les éclairages témoignent du souci qu’a eu Pierre Paquet de travailler avec des artistes. Le lycée connaît vite le succès. Il propose des sections enfantines, des classes primaires et élémentaires, des classes du premier et du second cycle. Mieux, dès 1917, est créée une classe préparatoire à l’Ecole Centrale des Arts et Manufactures. On y préparait également le concours d’entrée à l’Ecole d’Ingénieurs Céramistes de Sèvres, à l’Ecole de Physique et de Chimie, à l’Institut agronomique. Le lycée Jules Ferry était considéré comme le plus grand lycée de la rive droite. On raconte que c’est un groupe d’élèves de Jules Ferry qui offrit à Clémenceau le porte plume avec lequel il signa l’armistice en 1918. Plus tard on trouvera des divisions de classes préparatoires à l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay. On y enseigne l’anglais, l’allemand, l’italien, l’espagnol et le russe, et l’Histoire des Arts depuis 2000.

Pendant la seconde guerre mondiale, la vie continua, mais les effectifs chutèrent. Un comité de résistance s’organisa avec une partie des personnels. De nombreuses élèves juives furent déportées. En 1945, il y a trop d’élèves, on ouvre alors des annexes : annexe de la Jonquière (actuel collège Mallarmé), annexe Bessières (actuel lycée Honoré de Balzac)

Le débat public au sujet de la rénovation de l’avenue de Clichy et pour laquelle déCLIC 17/18 agit depuis des années, est lancé depuis 2011.

Certaines des propositions de déCLIC 17/18 comme celle d’une Charte de qualité des commerces, sont reprises dans le projet, et par les services de la Ville.

 

Télécharger Propositions de déCLIC 17/18 concernant une quarte qualité des commerces.(décembre 2011)

Date de publication : 
Le 2 décembre 2012

Liens utiles