Mercredi 20 Septembre 2017

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

carte

Lettre d'information

Le Parisien parle de l'avenue de Clichy

déCLIC 17/18 n'est pas engagé par le regard porté sur l'avenue de Clichy rénovée par le Parisien. Et réciproquement...

C’est la première avenue à 30 km/h
Empruntée chaque jour par 25000véhicules, l’avenue de Clichy fait figure de «petite révolution» dans le plan de circulation de la capitale.

 

Benoît Hasse | Publié le 17 sept. 2013, 07h00
 

 

Pas de modification de sens de circulation, pas de feux rouges rajoutés ou de voies supprimées…

Le réaménagement de l’avenue de Clichy (XVII e - XVIII e) n’a pas nécessité de travaux lourds. La « requalification » de l’axe (que Bertrand Delanoë est venu constater hier matin en compagnie d’Anne Hidalgo et de tous ses adjoints concernés par le dossier) fait pourtant figure de « petite révolution » dans le plan de circulation de la capitale. Et pour cause : l’avenue de Clichy (empruntée quotidiennement par près 25000 véhicules) est le premier gros axe routier de Paris où la vitesse est désormais limitée à 30 km/h.

Davantage de sécurité pour les piétons

Avec la création, cet été, de nouvelles zones 30 et même de zones de rencontre à traverser à 20 km/h, Paris compte désormais 70 quartiers où les automobilistes doivent lever le pied. Des quartiers aux rues souvent étroites et au trafic limité. « Si l’avenue de Clichy a été ajoutée à cette liste, c’est par pragmatisme?et pour tenir compte des usages particuliers de cette voie », détaille Julien Bargeton, adjoint au maire chargé des transports. « Elle est très commerçante (plus de 70 enseignes), très empruntée (jusqu’à 1500 piétons sur les trottoirs aux heures de pointe) et était très accidentogène. Il fallait y apaiser la circulation », conclut l’élu.

Les passages piétons sur le tronçon réaménagé ont été élargis (de 4 à 6 m) et des plateaux surélevés ont été créés sur les carrefours pour inciter les automobilistes à ralentir.

Un vrai couloir de bus.

Autre conséquence du nouveau partage de la rue : un vrai couloir de bus a été aménagé dans le sens entrant (de la Fourche à la place de Clichy). Large de 4,5 m et séparé du reste de la chaussée par une bordurette, ce couloir fait désormais office de piste cyclable.

Des places pour les livreurs, les vélos et les motos

Afin de fluidifier la circulation et d’éviter les livraisons en pleine voie, 11 zones de livraison et 4 zones de transport de fonds ont été créées. Les deux-roues, eux, peuvent désormais compter sur près de 150 places de stationnement supplémentaires (110 pour les vélos et… 33 pour les motos).

Des aménagements déjà adoptés ?

Jean-Claude Janan, président d’une association de commerçants est ravi « de la revalorisation de l’image de l’avenue ». « Fini les pointes de vitesse le soir. Nous allons enfin avoir un peu de tranquillité », embraye Philippe Limousin, président de l’association de riverains Déclic 17/18. Hier, les usagers de l’avenue se disaient, pour la plupart, satisfait du réaménagement. Même les automobilistes rencontrés sur une avenue étonnamment fluide ne trouvaient pas grand-chose à redire à la nouvelle limitation de vitesse. « De toute façon, avec les embouteillages, on peut rarement atteindre les 30 km/h! », soupirait l’un d’eux à l’entrée de la place de Clichy.

Le Parisien  17 septembre 2013
Date de publication : 
6 octobre 2013