Dimanche 27 Mai 2018

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

Nos projets de Budgets participatifs

Montmartre vu de la Cité des Fleurs (Sisley).

Début février 2018, répondant à l’appel de la mairie de Paris, Déclic 17/18 a déposé cinq projets de budgets participatifs. Quatre projets concernent le XVIIe et un le XVIIIe. Nos projets pour le XVIIe ont passé le filtre des services techniques de la ville, et, si les études de faisabilité sont positives, ils seront soumis en septembre au vote de l’ensemble des Parisiens. Il faudra alors nous mobiliser pour qu'ils obtiennnet le nombre de suffrages nécessaires à leur mise en œuvre !

Travaillant depuis plus de vingt ans à l’amélioration du cadre de vie de notre quartier, Déclic 17/18 ne pouvait que saisir l’occasion des budgets participatifs pour proposer des projets qui bénéficient à tous les habitants. Tout d’abord, nous avons redéposé notre projet de réfection de la bouche de métro La Fourche, que la Ville avait malencontreusement noyé dans un projet unique tout Paris intitulé « Mon beau Métro », réduisant ses chances d’être adopté localement. Fort du soutien de la RATP qui, en 2017, a validé techniquement cette proposition, soutenue en outre par les élus du XVIIe et du XVIIIe, nous comptons bien le voir adopté cette année.

On ne sait pas assez que le quartier des Batignolles a accueilli, durant plus de trente ans à la fin du XIXe siècle, nombre de peintres impressionnistes. Pour leur rendre hommage et pour valoriser notre quartier et mettre en lumière cet héritage, nous proposons d’installer un véritable « Itinéraire des Impressionnistes », ponctué par des panneaux présentant des reproductions et des informations.

Toujours dans cette même veine, nous proposons de faire réaliser et installer un buste de la chanteuse Fréhel, morte en 1951, près du lieu de sa naissance Boulevard Bessières.

Enfin, pour compléter l’humanisation de la placette des 39-41 avenue de Clichy, nous avons imaginé la réalisation d’une fresque sur le haut du mur pignon du 41, dont le thème pourrait avantageusement compléter la végétalisation de la partie basse du mur.

Côté XVIIIe, considérant que les trottoirs du pont Caulincourt, qui enjambent le cimetière Montmartre, sont particulièrement étroits compte tenu de la fréquentation des habitants et des touristes, nous proposons de construire une passerelle. Installée côté Ouest, elle doublerait la surface du trottoir, et offrirait une très belle vue sur le cimetière et ses frondaisons.

Réhabilitation de la sortie de métro La Fourche

La station de métro La Fouche : un embellissement serait le bienvenu.

La sortie de la station du métro La Fourche, créée en 1911 dans l'esprit propre à la ligne Nord-Sud, ferronnerie Modern Style et grès Bigot, a été malencontreusement reconstruite en béton dans les années 1960 après avoir été endommagée lors d'un accident causé par un poids lourd.

Nous proposons de la réaménager à l'identique ou au moins dans un style proche de l'original à l'image d'une des sorties de la station Brochant.

Ce projet s'inscrit dans la continuité de la rénovation de l'avenue de Clichy. La section comprise entre la place de Clichy et La Fourche a été livrée en 2013. La réfection du tronçon situé entre La Fourche et la porte de Clichy, tout comme celle de l'avenue de Saint Ouen, sont programmées pour 2019, avec la fin des travaux du Tramway T3 et de la ligne M14.

Si la mise en œuvre d’une station en ferronnerie s’avérait difficile techniquement ou trop coûteuse, nous proposons une alternative : équiper la sortie d’une rambarde inox et verre armé à l’image de la station Olympiades de la ligne 14 .

Interrogés en 2014, les élus des XVIIe et XVIIIe arrondissements s'y sont déclarés favorables. Ils y sont toujours. La RATP, quant à elle, a affirmé sa faisabilité en 2017 quand elle l’a regroupé avec l'embellissement de deux autres stations parisiennes dans le cadre de l'opération « Mon beau métro ». Le projet parisien n’a pas recueilli suffisamment de suffrages pour être réalisé en 2017. C’est pourquoi, nous le présentons de nouveau en 2018, cette fois comme projet d’arrondissement au titre du XVIIe.

Itinéraire impressionniste dans le XVIIe

 

 

Dès les années 1860, de nombreux peintres parmi les futurs Impressionnistes vivent aux Batignolles où est installé Zola. Ils sont attirés par la modicité des loyers et le désir d’échanger sur leur révolution esthétique. Ainsi, Manet est domicilié 34 boulevard des Batignolles, Frédéric Bazille a son atelier au 7/9 rue La Condamine, habitée aussi par Auguste Renoir, Paul Cézanne est rue des Dames, Alfred Sisley rue Dautancourt puis Cité des Fleurs, etc.

Ceux qui se sont vite appelés « le groupe des Batignolles » se réunissaient au café Guerbois, 9 avenue de Clichy, proche du marchand de couleurs Hennequin. Ou au Café du Père Lathuile. Ils fréquentaient également « Le Chalet » au 43 avenue de Clichy où est organisée la première exposition, à l’initiative de Van Gogh.

Nous proposons de créer un itinéraire des Impressionnistes qui mêlera lieux d’habitation, lieux de rencontre ou d’achat de fournitures et représentations du quartier.

Il s’agit d’installer une dizaine de panneaux de 1m sur 1m représentant une toile de l’artiste et un texte reliant l’œuvre au quartier. Sur chaque panneau, figurerait l’itinéraire complet.

Les panneaux seraient en contre-plaqué marine plastifié et supportés par des montants en acier inoxydable ancrés dans le sol. Les emplacements seraient choisis de façon qu’ils ne perturbent pas le cheminement des piétons et qu’ils s’intègrent dans le paysage urbain.

Une statue pour Fréhel, chanteuse réaliste

Futur emplacement de la statue de Fréhel au coin du Bd Bessières et de la rue de La Jonquière.

Fréhel c'est le nom de scène de Marguerite Boulc’h, une chanteuse populaire mythique du Paris de la première moitié du XXe siècle, dont les chansons – La Java bleue notamment – ont laissé une empreinte profonde dans la mémoire collective.

L’acte d’état civil indique qu’elle est née n°109 boulevard Bessières », même si différentes notices biographiques mentionnent le n°2. C'est une chanteuse, très largement connue et aimée, issue du quartier des Epinettes, un des lieux de prédilection des Bretons qui ont investi ce quartier au début du XXe siècle.

Nous proposons, profitant du réaménagement des trottoirs lié à l’arrivée du Tramway, d’ériger une statue au carrefour de la rue de La Jonquière et du boulevard Bessières.

Réalisation d’une fresque sur la partie haute du mur pignon du 41 avenue de Clichy

Comme les Parisiens l’ont voté lors des budgets participatifs en 2017, la placette du 39-41 avenue de Clichy va être humanisée par des plantations et le mur pignon va être végétalisé.

Pour des raisons d’entretien, la végétalisation ne peut pas monter jusqu’au toit. Nous proposons de faire réaliser dans la partie haute du mur, au dessus de la limite supérieure de la végétalisation, une fresque qui permettra d’animer le haut du mur qui risque de paraître bien terne une fois la végétalisation effectuée.

Cette fresque pourra :

- reprendre en le continuant le thème de la végétalisation du mur sur un fond clair ;

- présenter un trompe l’œil, lui même orné de motifs végétaux ;

- être illustrée par un thème renvoyant à la fréquentation par les Impressionnistes de l’avenue de Clichy, avec la présence du « Chalet », un bar restaurant qui était installé au 43 à la fin du XIXe siècle.

Le mur pignon est propriété conjointe de la Ville de Paris et du syndicat des copropriétaires du 41, favorable à la réalisation de cette fresque.

Cette réalisation, qui bénéficiera à tous les passants qui remontent l’avenue de Clichy, aux touristes nombreux en cet endroit et aux automobilistes, fera beaucoup pour la mise en valeur de l’avenue qui a déjà connu un aménagement terminé en 2013 unanimement salué par les habitants.

Une passerelle piétons au pont Caulaincourt

Pont industriel construit en 1888 en pleine ville, le pont Caulincourt ne convient pas à l’importante fréquentation des piétons qu’ils soient habitants du quartier ou touristes. Les croisillons en fer riveté qui le bordent ne permettent malheureusement pas de bénéficier de la vue sur les frondaisons du cimetière.

Nous proposons de le doubler d’une passerelle installée côté ouest, exclusivement réservée aux piétons. 

date de publication: 
6 février 2018