Vendredi 22 Septembre 2017

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

carte

Lettre d'information

bilan budget paticipatif 2015

Quel bilan pour nos quartiers de l'opération Budgets Participatifs 2015 impulsée par la mairie de Paris ?

Après un galop d'essai en 2014 où les Parisiens ne pouvaient voter que pour des thème généraux concernant tout Paris, un succès pour une première avec 40000 votants, où 9 "grands projets" avaient été retenus qui sont actuellement mis en oeuvre (comme les 41 "jardins sur les murs"),
démarche plus ambitieuse en 2015, sur plusieurs mois: appel à projets pour "tout Paris" mais aussi pour chaque arrondissement, 5000 projets furent retenus après étude de faisabilité, vote final du 10 au 26 septembre.

Les adhérents de déCLIC 17/18  ont été alertés  par 2 "déclic informe", le 13  septembre présentation de la démarche générale,
le 15 septembre présentation des projets soutenus par déCLIC 17/18 dans nos quartiers.

L'opération Budget participatif 2015 a suscité l'intérêt avec 67000 votants (64% de plus qu'en 2014).
 

resultats_definitifs_BP2015.pdf

Quel regard portons nous sur les résultats de cette consultation, dans nos quartiers?


1 -  Dans le 18e, 5 projets coûteux ont asséché les crédits

  Le 17e a adopté 28 projets, pour une somme totale de 2 525 000 euros quand le 18e n'en adoptait que 9 pour 3 712 000 euros où des projets très coûteux
 (qui certes ont su capter des suffrages) ont asséché le financement pour les "petits projets de quartier".

 On peut voir là, dans le 18e,  un détournement de fait  des buts de cette consultation qui aurait dû prendre en compte le "local" et pas seulement les grosses machines.

Quels projets arrivent en tête dans le 18e?

* "ouvrir le 18e au street-art", pour la modique somme de 45000 euros et 1474 suffrages
* "embellir les cours d' école du 18e", pour 800 000 euros et 1467 suffrages (du street-art dans les cours d'école?)
On a là 2 gros projets à l'échelle d'un arrondissement de plus de 200000 habitants, nullement ciblés géographiquement.
Et, au moins en ce qui concerne les cours d'école, qui peut être contre? Vous n'avez rien contre la jeunesse...
Quant à "Montmartre accessible à tous", retenu avec 1187 voix, il ratissait encore plus large! Et on peut douter que 200 000 euros suffiraient à rendre ce vaste secteur accessible aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées et aux familles avec poussettes...

Suivent groupés en 3e, 6e et 9e place, 3  projets mastodontes qui, géographiquement, tiennent dans un mouchoir de poche:

* " embellissement de la place Jules Joffrin"  730 000 euros
* " embellir les placettes (il y en a combien?) du quartier Jules Joffrin" 511 000 euros
* "végétalisation des rues Joseph Dijon et Versigny  700 00 euros
soit près de 2 000 000 d'euros dévolus à ce micro-quartier, plus de la moitié du total alloué à l'ensemble de l'arrondissement.

On conçoit qu'il ne reste plus rien pour des projets très locaux portés par des riverains comme la végétalisation de la rue Capron (évaluée à seulement 7000 euros)

Certes la place Jules Joffrin, c'est la Mairie du 18e, l'église N-D de Clignancourt, une station de métro, x lignes de bus, un vrai point de rencontre.
Cela concerne beaucoup de monde. Et le point de vote est justement dans la mairie!
Mais le réaménagement de cette place nous semble relever du budget général de la Ville  en dehors du programme Budgets participatif ?

Au reste, un "petit" projet soutenu par dé"CLIC 17/18 comme celui de la  végétalisation  rue Capron, petit par son coût: 7000 euros, ne visait pas seulement à végétaliser un mur mais s'étendait sur le trottoir (une quinzaine de mètres). Il  avait aussi pour but  d'empêcher le stationnement sauvage des 2RM qui  souvent descendent la rue Capron en sens interdit pour, en toute illégalité, garer leur 2 ou 3 roues motorisés, source de bruit pour les riverains, gêne pour les piétons, particulièrement les "enfants des écoles".
 Ce projet, local mais emblématique, élaboré par un groupe de riverains, a obtenu 324 suffrages soit davantage que, dans le 17e,  le projet de rénovation du terrain de rugby Max Rousié  près de la porte Pouchet qui fut retenu par les votes citoyens ,rénovation évaluée quand même à 500 000 euros!


 2- Aucun des projets gagnants ne concerne le quartier des Grandes-Carrières, à croire qu'il ne fait pas vraiment partie du 18e

En effet, au-delà des 2 projets soutenus par notre association (affichage, mails aux adhérents et bien au-delà), rue Capron et mur Villa des Arts,
il faut bien  chercher  pour découvrir un autre projet (non retenu avec 200 voix) de pose de ralentisseurs rue Carpeaux.
Moindre motivation dans cette partie du 18e, et alors il faudra se demander pourquoi, ou filtrage en amont qui aurait d'emblée rejeté d'autres projets intéressant  notre secteur?

  3-  Dans le 18e, de nombreux  projets de végétalisation de rues, pas seulement Versigny-Dijon.

Parmi ce type de  projets non retenus dans le 18e

- rue Marcadet                      35000  euros et 927 voix
- placette d'Ornano                 5000  euros et 610 voix
- rue de l'Evangile                 40000  euros et 580 voix
- rue d'Aubervilliers             300000  euros et 371 voix
- rue Cyrano de Bergerac     30000  euros et 287 voix
- rue Maxime Lisbonne         30000  euros et 173 voix

Au delà de la très grande  variété de budgets annoncés, on rappellera que, dans le 18e, depuis au moins 2 mandatures, la politique des adjoints aux espaces verts, était de refuser ce type d'aménagement, au prétexte du gâchis d'eau occasionné par les arrosages....alors même que l'eau peut couler des jours entiers dans les caniveaux de nos rues.
Les élus devront tenir compte de cette demande!


Cette demande de végétalisation est tout aussi présente dans le 17e. Citons seulement les Projets gagnants, oubliant les 2 ou 3 autres  qui ont été recalés.

- installation de jardinières rue Legendre   11000 euros projet gagnant 726 voix
- végétalisation du passage Legendre      100000 euros projet gagnant 634 voix
- jardinières rue de La Jonquière              135000 euros projet gagnant 546 voix: il s'agit là de "verdir" un Quartier Vert aménagé depuis plusieurs années.
                                 On peut se  féliciter que ce projet ait été gagnant car cela crée un précédent pour une demande de  végétalisation du Quartier vert Cavallotti
                                     décidé en 2002 mais où l'on cherche toujours où est le Vert. On y reviendra!

Et maintenant?

1- Affirmer que, pour nous, les projets éligibles au titre  des budgets participatifs  doivent  relever prioritairement  du "très local".
Nous ne devons  pas être les seuls, au moins dans le 18e, qui ne se reconnaissent pas dans ces résultats privilégiant de  rares projets coûteux et si concentrés géographiquement.

2- Remettre sur le métier des projets comme la végétalisation rue Capron: le projet, bien ficelé, n'a pas récolté assez de suffrages pour "passer"dans le Budget participatif 2015.
 Et alors? Ce budget ne représente que 5% du budget de la Ville qui ne va pas arrêter toute opération d'aménagement "hors participatif"!
Dés novembre, nous en reparlerons avec les élus: à 7000 euros, c'est bien un petit problème de voirie.
Et mettre à l'ordre du jour la végétalisation des rue Hégésippe Moreau et Cavallotti pour lesquelles nous avons  des propositions.

D'autres projets aussi sans doute, dans le 17e et le 18e.

Pour cela, nous sollicitons les suggestions des adhérents de déCLIC 17/18 avant l'Assemblée Générale annuelle  du 12 décembre, pour  en débattre  et envisager, bien en amont,
 ce qui pourrait être présenté dans le Budget participatif 2016 ou ce qui  relève d' une démarche plus classique.
 Et aussi ce qu'on ne peut soutenir (à l'image de cette fausse bonne idée de la piétonisation de la rue Biot justement refusée).

Vos réactions à ces commentaires?
Vos propositions?


cordialement                                                        


 

date de publication: 
29 octobre 2015