Mardi 28 Janvier 2020

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

Municipales 2020 : nos questions aux candidats

 

Nous allons prochainement adresser aux principales têtes de liste nos questions concernant les sujets qui intéressent nos quartiers et plus largement l'avenir de notre vie dans la ville. Nous publierons sur ce site les réponses au fur et à mesure de leur réception. Ces réponses valent pour nous engagement des futurs élus pour la prochaine mandature.

1 – TRANSPORTS – CIRCULATION

 Que comptez-vous faire ?

1/1 –Pour faire respecter le code de la route : installation de radars feux rouges pour diminuer le nombre de feux rouges grillés (rappel : les conseillers d’arrondissement des XVII et XVIIIe réunis en novembre 2014 ont été favorables à l’installation d’un radar feu rouge avenue de Saint-Ouen au croisement de la rue Fauvet. Il n’est toujours pas installé cinq ans après malgré l’accord du Préfet de police) ;

1/2 – Pour faire respecter la limitation de vitesse sur les avenues de Saint-Ouen et de Clichy par la pose de radars automatiques ;

 

 

1/3 – Pour faire respecter les couloirs de bus, les places de livraison, verbaliser systématiquement les stationnements en double file.

1/4 – Pour appliquer dans les faits l’interdiction de stationnement des 2RM sur les trottoirs. Et mettre fin à la gratuité du stationnement des 2RM.

1/5 – Pour mettre fin aux désordres consécutifs aux trottinettes électriques en installant des places de stationnement dédiées type Vélib.

1/6 – Etes-vous prêts à lancer une campagne d’information (par les panneaux d’information municipaux par exemple) sur le thème « vous arrêtez votre véhicule, coupez le contact ». Cela vaut pour :

- les cars de touristes (dont il arrive que le moteur tourne à l’arrêt, alors que le car est vide, l’été pour la climatisation, l’hiver pour le chauffage).

 - les bus RATP qui ne sont pas encore tous hybrides ou stop and go. Cela concerne particulièrement les bus stationnés aux terminus des 68 en haut de la rue de Clichy  et 30 place Pigalle.

- les véhicules particuliers et de livraison à l’arrêt, conducteur au volant pour les mêmes mauvaises raisons que les cars de tourisme.

2 -VOIRIE (et environnement) + QUALITE DE LA VIE

Que comptez-vous faire ?

2/1 - Pour garantir aux piétons l’usage des trottoirs en endiguant leur occupation par les terrasses et étalages illégaux ;

2/2 – Pour faire appliquer les lois et règlements réprimant le tapage diurne et nocturne (par exemple en installant davantage de méduses mesurant le nombre de décibels) et en appliquant une verbalisation réellement dissuasive en particulier quand il y a occupation abusive de l’espace public par les consommateurs.

2/3 – Pour entreprendre un réaménagement du terre plein des boulevards de Clichy et Rochechouart, très dégradés quinze ans après leur réaménagement, et à en assurer un entretien permanent ?

 

 

2/4 – Pour contrôler les étalages démontables, stands et échoppes qui occupent l’espace public parfois sans autorisation, le plus souvent pour proposer des objets ou « souvenirs » de médiocre qualité made in « pays à très bas salaires » ?

2/5 –  Pour faire respecter par l’opérateur Clear Channel, dans le cadre du remplacement des panneaux publicitaires, les 1,60 m de trottoir libre comme le prévoit la réglementation. 

2/6 – Pour donner des moyens supplémentaires à la Direction des Espaces Verts pour permettre un réel verdissement de nos quartiers (équipement et surtout entretien).

2/7 – Pour limiter à une journée par semaine la possibilité de déposer des objets encombrants sur la voie publique.

2/8 – Pour aménager les pieds d’arbres afin d’éviter qu’ils soient utilisés pour toutes sortes de déchets.

2/9 - Pour étudier le remplacement de la couverture de bitume des rues et trottoirs par un procédé plus écologique et réduisant la chaleur en été.

3 – COMMERCES 

Etes-vous prêts ?

3/1 – A lutter contre la mono-activité commerciale (en particulier quand des rues entières sont colonisées par des restaurants ou cafés) en émettant un avis défavorable (là où ils sont en surnombre) pour l’implantation de certains commerces, voire en préemptant les pas de porte disponibles pour en contrôler l’attribution.

3/2 – A élargir administrativement et géographiquement les compétences de la SEMAEST. Et à augmenter son budget pour une meilleure efficacité.

 

 

3/3 – A faire appliquer la réglementation concernant les vitrines (vitrophanies occultantes), verbaliser les commerçants qui installent des chevalets sur l’espace public et demander systématiquement l’accord de l’Architecte des bâtiments de France pour toute modification de façade commerciale (rideaux de fer « décorés », éclairages clignotants…).

3/4 – A mettre fin, enfin, à l’activité des vendeurs à la sauvette, en activant les moyens de la police nationale et de la DPSP et en utilisant tous les moyens réglementaires (confiscation des denrées en vente par exemple). Et en remontant les filières d’approvisionnement.

3/5 –  A appliquer aux baux commerciaux le même contrôle des loyers que l’on a appliqué à Paris aux baux d’habitation.

4 –INCIVILITES

Que comptez-vous faire pour améliorer l’efficacité des agents chargés de la propreté, du contrôle des étalages, des parcs et jardins et plus généralement des agents de la DPSP ?

5 – TRAVAUX

Que comptez-vous faire ?

5/1 –  Pour obtenir une meilleure coordination des différents opérateurs intervenant sur l’espace public (Enedis, CPCU, opérateurs téléphoniques) dans le but d’éviter une occupation chronique de l’espace public.

5/2 – Pour contrôler l’occupation abusive de l’espace public (au-delà d’une durée négociée lors de la signature) – chaussées et trottoirs –  par des chantiers qu’ils soient publics ou privés ? Quelles sanctions financières ? Quels moyens pour les recouvrer ?

 

 

6 - ACTION MUNICIPALE - STRUCTURES DE CONCERTATION

Que comptez-vous faire

6/1 – Pour relancer la concertation compte tenu de la déliquescence de l’activité des Comités de Quartier ?

6/2 – Pour rendre enfin efficaces les déambulations citoyennes avec les élus et services de la Ville. Aujourd’hui, elles permettent de constater des irrégularités et d’identifier les améliorations à apporter à l’espace public. Mais ces constats ne sont que rarement suivis d’effet : on déplore, on note et après ?

6/3 – Pour apporter des réponses aux questions posées par des associations de quartier dans un délai raisonnable. Combien de questions posées aux élus retent aujourd’hui sans réponses et donc sans résultat ?

6/4 –  Etes-vous favorable à la poursuite des budgets participatifs ? Quelles améliorations apporter au contrôle des votants ? Pouvez-vous vous engager à ce que les projets adoptés soient réalisés dans les trois ans ?

Vous engagez-vous à ne pas retenir des projets de budgets qui devraient de toute façon être menés dans le cadre de l’entretien et de l’investissement de la ville (en particulier dans les écoles et équipements sportifs) ?

Quelles actions entreprendre pour obtenir une meilleure transparence des commissions techniques d’évaluation des projets déposés par les citoyens ?

Et une meilleure transparence dans la fixation du montant des budgets ?

Vous engagez-vous à limiter strictement à 30 % le montant des budgets affectés aux projets estampillés quartiers populaires (le dépassement créant de fait une rupture du principe d’égalité) ?

Date de publication : 
8 décembre 2019
Pour faire apparaitre cartouche: 
OUI