Mercredi 21 Août 2019

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

Déclic 17/18 alerte les élus sur le flop de la mise en sens unique de l'avenue de Clichy

Le 9 janvier 2019, l'avenue de Clichy est mise en sens unique entre La Fourche et la Porte de Clichy, interdite dans le sens descendant sud-nord.

Depuis le 9 janvier, cette interdiction est bafouée par la grande majorité des véhicules motorisés, impunément.

Il est vrai que le panneau d'information-mise en garde  est à la fois très peu visible et complètement incompréhensible. Mais un panneau classique « sens interdit »  est parfaitement visible à l'entrée de l'avenue, à proximité immédiate de la bouche du métro La Fourche. Ce type de panneau n'est pas installé pour gentiment conseiller : il est impératif !

Le comportement des conducteurs des véhicules est inacceptable. Le laisser-faire des autorités, élus, préfecture de police, l'est tout autant.

Et il est inexcusable : cette mise en sens unique n'a pas été faite dans la précipitation. En février 2018, à l'occasion d'une grande réunion publique, elle était annoncée pour l'été.

C'est bien plus grave qu'un simple cafouillage !

Doit-on reprendre cette constatation navrée des années 1980 « avenue de Clichy, tout est permis... » ?

Il s'agissait alors de déplorer l'impunité des étalages illégaux. Depuis, la situation s'est bien améliorée, pour une bonne part grâce aux interventions de notre association.

Cette violation systématique de la loi, portant  gravement atteinte à la sécurité et à l'esprit, ça va durer jusqu'à quand ?

Constatant cet état de fait déplorable, nous avons adressé le 14 janvier à de « grands élus » un courriel rappelant ces faits.

Nous le publions ici.

« Depuis le 8 janvier, l'avenue de Clichy entre La Fourche et la Porte de Clichy a été mise en sens unique descendant sud-nord.

Seuls les bus, taxis, véhicules prioritaires sont autorisés à l'emprunter à contre-sens ainsi que les vélos et, semble-t-il, les véhicules de livraison « à certaines heures ».

Un panneau d'annonce a été installé en amont sur le trottoir à la hauteur du 42 avenue de Clichy pour en informer les conducteurs.

A la hauteur de La Fourche, un panneau classique « sens interdit »a été installé.

Cinq jours plus tard, cette interdiction est totalement bafouée par les véhicules motorisés à 2, 4 ou 6 roues.

Apparemment dans une complète impunité. La police semble absente.

Déjà le quotidien Le Parisien,  dans un article titré « Premiers avertissements avenue de Clichy », Eric Le Mitouard notait le 9 janvier: « Juste 3 policiers ont tenté de faire passer le changement ».  Alors, le changement, c'est pour quand ?

Cette formule « Trois policiers ont tenté... » pourrait prêter à rire. Si cela ne témoignait que les pouvoirs publics, dans ce cas précis, baissent les bras, au moins momentanément.

Car force est de constater que, cinq jours plus tard, le flux de véhicules motorisés est toujours aussi important. Les policiers ne sont toujours pas parvenus à faire respecter la loi.

Pour autant qu'ils soient revenus ...

Mais, en cette période, on n'a pas envie de rire : s'engager dans une voie en sens interdit relève d'une contravention de 4ème classe: amende forfaitaire de 135 € et retrait de 4 points.

On dira que le panneau d'information installé en amont est invisible  car sous-dimensionné et totalement incompréhensible tant il est mal conçu.

Les services de la Ville en sont responsables. Il doit être remplacé au plus tôt par un panneau plus grand, mieux positionné et qui, au moins, représente La Fourche sous forme d'un Y, montrant clairement  que la branche de gauche est interdite.

Et il faut vraisemblablement installer très vite, en plus, un vaste panneau, bien conçu cette fois, place de Clichy à l'entrée de l'avenue de Clichy, ceci pendant plusieurs mois.

Et que la police fasse, simplement, respecter la loi. Car le panneau « sens interdit » est parfaitement classique, très visible et doit être parfaitement reconnu par les conducteurs.

Et pourtant ! »

 

date de publication: 
18 janvier 2019