Jeudi 02 Avril 2020

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

La placette du 39-41 avenue de Clichy végétalisée

Les bacs ont reçu des plantes de saison. En attendant les plantations définitives dont la mise en place a commencé début décembre.

Résultat des votes des habitants du XVIIe aux Budgets participatifs 2017, le projet porté par déCLIC 17/18 de végétaliser la placette située aux 39-41 avenue de Clichy a connu le 31 juillet dernier une première concrétisation. Début novembre, les plantations définitives ont commencé. Nous espérons que les bacs seront tous plantés avant la fin de l'hiver !

 

Il aura fallu près de deux ans et plusieurs réunions pour déterminer - avec les spécialistes de la direction des Espaces Verts (DEV), de la voierie (à cause des nombreux réseaux qui passent en souterrain), des déplacements et de la sécurité (la placette dispose d'un accès pompier qu'il a fallu préserver) - comment concrétiser ce projet.

Si nous aurions préféré un aménagment de type rue Biot, avec des plantes en pleine terre et des bordures en acier Corten, il a fallu prendre et compte la complexité des réseaux en sous-sol et la présence d'un accès pompier et se résoudre à opter pour la mise en place de bacs.

 

Ces derniers, au nombre de 12, les plus petits faisant 0,80 m x 0,80 m et les plus grands 1,20 m x 1,20 m, ont été ordonnés de façon à créer une barrière végétale le long de l'avenue et à assurer une présence verte au milieu de la placette, tout en préservant les accès pompiers.

Enfin, le long du mur pignon, qui sera végétalisé par de plantes grimpantes (jusqu'à 6 m de hauteur) quand le ravalement sera effectué, le panneau Decaux enlevé (pas si simple…) et la fresque réalisée, quatre bacs de grande taille assurent une présence verte qui sera sûrement dissuasive pour tous les scooters qui y stationnaient.

 

Le poids de ces bacs (1,3 tonne pour les plus grands) laisse espérer que les voitures qui se garaient jusqu'à présent sur cette placette la nuit (en poussant les blocs de granit) ne puissent plus occuper l'espace.

 

Les plantations réalisées tiennent compte de la saison. Les véritables sujets - des lauriers fleurs, des bambous en majorité - n'intégreront les bacs qu'à la période la plus propice pour leur plantation, c'est-à-dire dans la deuxième quinzaine de novembre. Leur mise en place ayant pris un peu de retard, nous espérons qu'elle sera effective avant la fin de l'hiver. Nous nous en sommes ouverts à M. Boulard, le maire du XVIIe qui nous a assuré que le nécessaire sera fait au plus vite. Acceptons-en l'augure !

Nous avions pris l'engagement de les entretenir : c'est fait régulièrement. Durant tout l'été, la copropriété du 39 a mis l'arrosage au programme des tâches à réaliser par l'employé en charge de l'entretien. Nous les remercions.

Nous sommes vigilants pour que les détritus qui ne manquent pas d'y être déposés soient enlevés le plus vite possible mais la vacuité des bacs est une incitation à les utiliser encore davantage comme poubelles !

Nos remerciements également à la mairie du XVIIe qui a soutenu et abondé financièrement notre projet, les 10 000 euros affectés par le budget participatifs n'auraient pas été suffisants pour équiper la placette avec ce niveau de qualité.

Cerise sur le gateau, le mercredi 11 septembre, le container à verres qui avait pour principal défaut (hormis son esthétique contestable) d'être un abcès de fixation pour divers déchets encombrants a été enlevé. Nous le demandions depuis plusieurs semaines et cela semble être chose faite. Nous nous en réjouissons. 

date de publication: 
29 janvier 2020