Jeudi 21 Novembre 2019

Association des quartiers de la place de Clichy, des avenues de Clichy et de Saint-Ouen

Ambiance festive et affluence record à la Fête du Livre 2019 de la rue Davy

 

Alors que Paris avait retrouvé des couleurs estivales, la Fête du Livre de la rue Davy a connu une affluence record. Toutes les animations ont rencontré un grand succès et le stand de Déclic 17/18, installé près de la rue Lacroix, n’a pas désempli. Aux adhérents venus saluer les membres présents et nous encourager dans notre action, s'ajoutent les habitants qui nous découvrent à cette occasion.

L’urne éphémère des Budgets participatifs, chargée de recueillir les votes des habitants du XVIIe et de ceux qui y travaillent, a, elle aussi, été prise d’assaut.

Tout au long de la rue Davy, vidée de ses voitures entre la rue Legendre et la rue Guy Môquet, les marchands se succèdent. Pour une somme symbolique, chacun peut trouver de quoi garnir sa bibliothèque pour les mois d’hiver.

Livres pour enfants, beaux livres et éditions de poche s'offrent sur des stands de fortune, souvent proposés pour moins de 2 euros. Sur certains étals, l’ambiance est à la braderie. « Je ne souhaite rien rapporter chez moi, confie Vito, qui a étalé sur son stand voisin de celui de Déclic 17/18, des collections de Géo et d’autres magazines. Je vends tout à 50 centimes. »

 

Dans une ambiance très détendue, jeunes et moins jeunes flânent le long de la rue Davy, jetant un œil souvent intéressé aux collections proposées.

Arrivés devant le stand de Déclic, nombreux sont ceux qui, connaissant l’association, saluent les adhérents présents et repartent avec un des derniers exemplaires du journal, fête du Livre oblige. Les autres s'intéressent aux activités de l'association, découvrent qu'elle existe depuis vingt-trois ans et qu'elle se démène pour faire progresser le quartier. Ceux qui le souhaitent peuvent adhérer, et ils ne sont pas l'exception, les plus nombreux nous donnent leur adresse mail pour qu'on leur envoie les dix "Déclic Informe" que nous faisons parvenir tous les ans à notre liste de diffusion.

Tous se voient proposer de soutenir nos projets de Budgets participatifs et sont encouragés à aller voter à l'urne éphémère qui va être apportée vers midi.

 

Des familles avec enfants trouvent leur bonheur dans de la littérature jeunesse. Les enfants sont à la manœuvre, la modicité des prix leur permettant de choisir plusieurs ouvrages sans se priver.

Le docteur Godard, à l’origine de la manifestation semble omniprésent, accueillant les artistes qui doivent se produire, qui au carrefour avec la rue du Docteur-Heulin, qui rue des Apennins.

 

Rue Lacroix, c’est une fresque géante qui se réalise sous nos yeux. Artistes en herbe et moins jeunes rivalisent d’audace dans le choix des couleurs et les motifs sont plus figuratifs qu’abstraits.

 

A midi, l'urne éphémère permettant de voter pour les projets de Budgets participatifs, arrive par le haut de la rue. Elle est immédiatement prise d’assaut par les habitants qui veulent voter sur leurs projets préférés. Les adhérents de Déclic présentent leur proposition de budget pour le XVIIe, la réfection des trottoirs de l'avenue de Clichy, qui emporte l'unanimité.  

Quand les adhérents rencontrent des habitants du XVIIIe voisin, ils les invitent à apporter leurs voix aux deux projets que nous présentons au titre du XVIIIe, soit sur le site Internet des budgets participatifs, soit sur une des urnes installées dans leur arrondissement. Tous sont avertis qu’ils ont jusqu’au 22 septembre prochain pour faire adopter leurs projets préférés.

 

Au même moment dans le bas de la rue, au carrefour de la rue des Apennins, un duo flûte traversière et violoncelle charme les passants.

C’est là que, un peu après 14h30, Rimbaud s’invite à la fête avec le poème « Le bateau ivre » récité à plusieurs voix accompagnées de la belle musique de la flûte et du violoncelle.

 

Les élus ne sont pas en reste qui viennent, comme chaque année, à la rencontre des habitants. Echéance électorale prochaine pour les municipales oblige, certains opposants ont eux aussi fait le déplacement. Tous s'arrêtent longuement sur le stand de notre association.

A 16h30, Lucien Maillard commence une conférence itinérante sur les traces de Rimbaud qui conduira les participants vers la Cité des Fleurs voisine.

Pendant tout l’après-midi, l’affluence est maximale, aidée en cela par le beau ciel bleu qui s’est installé sur Paris et par la température clémente qui règne rue Davy.

 

Ambiance détendue et conditions météo idéales retiennent badauds et vendeurs jusqu’à une heure avancée. Alors qu’un quartet de jazz installé rue du Docteur Heulin accompagne les premiers à replier leur table, la foule est encore nombreuse à profiter des belles mélodies alors que tout doucement, la nuit tombe sur le quartier.

Date de publication : 
14 septembre 2019